L'HONNETETE EST-ELLE... ENCORE ?

Publié le par LUTIN

Eh oui, encore ! Si le LUTIN vous disait ce qui lui est arrivé le jour qu’il a trouvé, sur la table d’une cabine téléphonique, un porte-cartes avec tous les papiers dedans ?

Après avoir lu les nom et adresse de la personne qui avait perdu ses papiers, le LUTIN appelle de son domicile pour s’assurer que c’était bien le même nom que celui trouvé dans l’annuaire pour, ensuite, rapporter les papiers.

Il a donc appelé cette personne pour lui dire qu’il ferait le chemin en métro jusqu’à la station la plus proche pour donner ce qu’il avait trouvé.

Le LUTIN se tape toute la traversée de Paris, un soir de Février, à 20 H 30 pour faire ce qu’il avait promis au téléphone. Très ému, ce LUTIN, de voir que cet homme a huit jours de plus que sa maman et qu’il pourrait être son papa. Dans la démarche il n’y eut pas que du civisme, mais aussi de l’affectif.

Le LUTIN arrive à la station, rencontrer cet homme à la « casquette verte », indice qui avait été donné pour faciliter le contact. Une fois en présence, le LUTIN donne les papiers avec un sourire ému qui laissait échapper cette parole : « Vous avez huit jours de plus que ma maman, bon anniversaire » (puisque ça tombait aussi ce jour-là).

Et au même moment, le LUTIN se voit entouré de quatre flics, dont une fliquette qui lui a dit : « vous RENDEZ les papiers au Monsieur ? » Ce que à quoi le LUTIN répond : « Pour les rendre, encore eut-il fallu que je les ai VOLES ! Mais je les ai TROUVES, NUANCE» Un des flics demande la carte d’identité du LUTIN, le passe au fichier car là encore, LE LUTIN A ETE SOUPCONNE D’AVOIR VOLE LES PAPIERS  de ce Monsieur. Ca a foutu une bonne baffe dans la gueule du LUTIN qui s’était pourtant tapé tout le trajet pour tranquilliser un homme de 74 ans, pour lui faire plaisir et rapporter tous ces papiers. Voilà pour la surprise du jour !

Je ne pensais pas que le remerciement au civisme, à l’honnêteté, c’était LES FLICS AU CUL. Des fois je me dis que je dois être un LUTIN un peu ringard !

Remède : Même entre quatre flics, gardez la tête haute. Marrez-vous, même si vous entendez votre nom passer à la moulinette comme ceci : « LUTIN : Louis, Ursule, Théodore, Irma, Norbert ». CE N’EST PAS UN DELIT de se marrer de la connerie administratojudiciaire, tant qu’on ne dit rien et que de surcroît on a la liberté totale de penser. Et surtout DE PENSER TRES FORT CE QUE L’ON PENSE à ce moment-là. Ca leur fout les boules, c’est gratos, et bien fait pour leur gueule. Ils n’ont pas prise pour verbaliser. Bénef net pour le LUTIN ! Pour une fois !!! A force d’en voir des vertes et des pas mûres autour du civisme, L’Honnêteté ça ne se discute même plus !

A BIENTOT POUR UNE NOUVELLE IDEE.        LUTIN

Publié dans lutin

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Semiramis 07/11/2005 23:32

Trop incroyable pour que ce soit inventé ... mdr